Accueil  Hotel   Parlons nos langues   Profils   Cuisine   Insolite   Petit dico Nouchi   Blagues   A propos de nous  Contact
 
Showbiz Actualités Evènements Musique Coin Chic Dossiers À la decouverte de Galerie Photo Vidéo
     
ACTUALITES

LE PEUPLE ABRON DE BONDOUKOU




Le peuple Abron : une origine depuis le GHANA

Les Abron installés dans la région de Bondoukou sont originaires d’Akwamu (région située au sud-est du Ghana, près du fleuve volta). A la suite d’un conflit de succession au trône, la branche cadette des parties en présences à émigrer à l'ouest. Ce n’est qu’ainsi qu’ils allèrent d'abord se réfugier à Koumassi; mais leur alliance avec les Ashantis ne dura pas. Chassés par les Ashantis, les Abron s'installèrent dans la région de Dôma (Wam) au Ghana. Toujours poursuivis par les Ashanti, ils vinrent finalement demander asile politique aux Nafana de Gontougou (Bondoukou). Leur chef Tan Date fit serment d'amitié, de ne jamais faire la guerre avec le chef Akomi des Nafana; C'est à ce moment qu'ils reçurent le surnom de Aman (ceux qui ont abandonné le pays) par leurs parents restés au Ghana.


Naissance d’un royaume

Installés à Zanzan, leur premier village en terre ivoirienne, le peuple Abron entreprirent une série de guerres de conquête; Ils vaincus les Nafana, les Koulango de Nassian et ceux de Bouna. Ainsi les Abron installèrent de cette façon (avec la force) un royaume puissant, bien organisé et prospère : le royaume de Bondoukou. En pays Abron la succession au trône principal se fait dans le clan maternel (d'oncle à neveu ou de frère à frère utérin), tandis que celle au trône de province se fait dans le clan paternel (de frère à frère ou de père à fils). Une guerre de conquête contre les Anno échoua et leur roi à l’époque ; le roi Koffi Fofié ; fut fait prisonnier et fut mis à mort avec toute sa suite. Son tabouret et ses tambours se trouvent à Famienkro comme trophées de guerre.

Le peuple abron ; quel mode de gouvernance ?

Dans le royaume Abron, chaque roi installe le chef-lieu du pays dans un village de son choix. Ainsi, Zanzan, Yakassé, Erebo, Amanvi, Tabagne, Assuéfri ... Furent à tour de rôle des capitales. C'est un royaume bicéphale, après le règne d'un Zanzan, c'est un Yakassé qui lui succède et ainsi de suite.
Mécontents de voir un puissant royaume se développer non loin de la rivière Tain, les Ashantis lancèrent une première expédition punitive contre les Abron c’est ainsi que le roi Abron Abo-M’ri fut tué à Kong au combat à la tête de son armée. Lors de la seconde expédition, l'armée d'Adingra Kuman fut détruite sur la rivière Tain près de Bondoukou. Ces revers contre les Ashantis placèrent le royaume Abron en état de vassalité jusqu'en mille neuf cent quatre vingt quatre (1984), date de l'arrivée des Anglais. Les Abron furent également soumis à Samory Toure en mille neuf cent quatre vingt cinq (1985).

Abron- Koulango une synergie qui marche
Le royaume de Abron Gyaman existe toujours, malgré son infortune, reste le plus puissant et l'un des peuples les mieux organisés de toute la Côte-d’Ivoire. Familier au peuple Koulango, le peuple Abron est le tuteur légal des Koulango. Partant de là tous ce que le peuple Koulango a comme culture, coutume et mode de vie y compris le volet culinaire…tirent leur source chez les Abron. Ainsi, comme festivité les Abron célèbrent aussi la fête des ignames .Toutes les autres réjouissances en dehors de la danse « Abodan »danse plus rattachée à l’un de leur allié en l’occurrence les Agni sont pratiqués par ce peuple.

De plus comme alliés, les Abron comme les Koulango sont rattachés aux Senoufo, baoulé, djimini… Concernant le volet culinaire ils consomment plus le foutou igname avec la sauce arachide dénommé « bordô » mais consomme aussi les même mets que les Koulango.
A majorité cultivateurs les Abron sont beaucoup basés dans le royaume de Bondoukou qui regorge des sites touristiques notamment la mosquée de Samory Touré, les singes de Soko, la rivière aux poissons sacrés de Banfora dont la consommation est interdite.

Le peuple Abron est un peuple beaucoup hospitalier mais puissant, défensif et offensif en cas d’agressions.







Source : SORO F. Y
 
Retrouvez ici d'autres articles de la même categorie :
 
Condamnées au divorce pour leur infertilité, elles vivent entre détresse et drame (Feature)
 
Pluies diluviennes : Mardi noir à Abidjan
 
LES FILLES D'ABIDJAN : ELLES CHERCHENT GARÇONS AU TÉLÉPHONE
 
Final Miss Côte d’ivoire 2018, Une grande réussite
 
Pluies et responsabilité
 
CÔTE D'IVOIRE:CAUSES DES ACCIDENTS DE LA ROUTE.
 
 
 
 
 
   
 
   
   
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Le(s) adresse(s) mail(s) de vos amis
      *pour inserer plusieurs mails separer les par un espace
       
 
 
Évènements
     

     
    FAITES VOS DEDICACES ICI
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Dédicaces du moment
     
     
    Cliquer sur une dédicace pour écouter la musique qui l'accompagne
     
         
             
    Reseau sociaux
     
       
       
       
     

    Nos partenaires


      

    Nous contacter
    Siège social: Yopougon Face au CHU - Immeubre Baraka - Porte A3
    | Tel: 225 23 45 75 35 | Cel: 225 07 84 55 94| Email : info@akwaba.biz
    akwaba.biz, akwaba.net, version 2.0 tous droits réservés
    Conception et réalisation Technova